10 questions que soulève (encore) la séparation du conseil et de la vente

Depuis la parution de l’ordonnance du 24 avril 2019, le dossier de la séparation du conseil et de la vente des produits phytosanitaires avance... doucement. L’heure du choix approche alors que la crise du Covid-19 a, logiquement pendant plusieurs mois, mis au second plan ce dossier dans bon nombre de structures. Vente ou conseil ? Au 31 décembre 2020, il faudra avoir opté pour l’une ou l’autre de ces deux activités. À six mois de l’échéance, le nombre d’interrogations reste important. Référence-Agro en a retenu dix.

1- Quand seront connus les textes définitifs ?

Les textes définitifs, précisant la définition des conseils stratégique et spécifique d’une part, et regroupant les référentiels des agréments (distributeur ou conseil) d’autre part, devraient être publiés d’ici au mois de septembre. Même s’ils font encore l’objet de concertation entre le Gouvernement et la profession agricole, la finalisation de leur écriture semble proche. FNA et la Coopération Agricole ont désormais le document quasi définitif entre les mains. La parution de ces textes ne devrait, au final, pas apporter plus de détails par rapport à ce qui est déjà…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil

Le pôle amont de Terrena, remodelé

21 octobre 2020
Pour redonner de la visibilité à la coopérative au sein du groupe, la gouvernance de Terrena a fait évoluer le pôle Amont. Un comité de pilotage a, depuis quelques semaines, été mis en place. Ce comité de pilotage est chargé d’animer la feuille de route de la coopérative, de conduire...