28 acteurs de la génétique végétale lancent le consortium PlantAlliance

Le consortium PlantAlliance, lancé le 20 mai, a pour objectif de permettre une meilleure adaptation des plantes au réchauffement climatique tout en réduisant les intrants de synthèse.
plantalliance ; génétique ; laboratoire
PlantAlliance mobilisera des innovations en génétique, génomique, création variétale... © Bertrand Nicolas ; Inrae
Vingt-huit acteurs de la recherche publique et privée s’engagent dans un consortium dédié à la génétique végétale, a annoncé l’Inrae, instigateur du projet, le 20 mai. Nommé PlantAlliance, ce programme durera dix ans et disposera d’un budget de 900 000 euros par an, constitué grâce aux contributions des membres. L’objectif de ce consortium, qui réunit plus de 600 chercheurs, est, selon Philippe Mauguin, président de l’Inrae, « d'accélérer la transition agroécologique en mobilisant des innovations en génétique, génomique, création variétale, etc. Nous avons besoin de tous les leviers : de l’agronomie, des agroéquipements, du digital, de l’agriculture…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil