47 % du phosphore des sols agricoles mondiaux provient des engrais minéraux

Une étude menée par Inrae et Bordeaux Sciences Agro, publiée le 5 janvier dans Nature Geoscience, révèle que près de la moitié du phosphore disponible dans les sols agricoles, à l’échelle mondiale, provient des engrais minéraux. Dans les pays du Nord, dont la France, cette dépendance est encore plus marquée.
Phosphore
Le phosphore est, à l’instar de l’azote et de la potasse, un élément essentiel de la croissance de la plante. Naturellement présent dans les sols, il est inéquitablement réparti dans les différentes régions du monde. Des équipes de recherche d’Inrae et de Bordeaux Sciences Agro ont élaboré un modèle qui simule l’évolution de la disponibilité en phosphore dans les sols agricoles dans tous les pays du monde, entre 1950 et 2017. Leurs travaux, publiés le 5 janvier dans Nature Geoscience, permettent de qualifier la fraction de phosphore issu des engrais minéraux, aussi appelé signature…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil