65 M€ pour mettre le numérique au service de l’agroécologie

Pour mettre le numérique au service du déploiement de l'agroécologie, un programme de recherche prioritaire, PEPR, a été officiellement lancé le 6 janvier. Le dispositif est porté par Inrae et Inria et encadré par les ministères en charge de l'agriculture, la recherche et la transition numérique. Le programme dispose d'un budget de 65 M€ sur huit ans.
PEPR
Bruno Sportisse, PDF d'Inria ; Jacques Sainte-Marie, co-pilote du PEPR pour Inria ; Philippe Mauguin, PDG d'Inrae ; Marc Fesneau, ministre de l'Agriculture ; Sylvie Retailleau, ministre de la Recherche ; Claire Rogel-Gaillard, co-pilote du PEPR pour Inrae ; lors du lancement du PEPR Agroécologie et numérique, le 6 janvier.

« Le numérique est un des leviers les plus puissants pour assurer la transition agroécologique, l’amélioration des conditions de travail des agriculteurs ou encore l’attractivité des métiers du secteur », plaide Marc Fesneau. Le ministre de l'Agriculture s’exprimait à l’occasion du lancement, le 6 janvier, du Programme et équipements prioritaires de recherche, PEPR, « Données, agroéquipements et ressources génétiques au service de la transition agroécologique et de l’adaptation aux aléas climatiques », co-piloté par Inrae et Inria, dans le cadre de France 2030. Objectif : orienter le développement du numérique pour servir l’agroécologie. Les ministères en charge…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil

Biocontrôle, partenariat entre Afyren et Cearitis

7 février 2023
La société de technologie verte Afyren et la start-up de solutions de biocontrôle Cearitis annoncent, le 7 février dans un communiqué, un partenariat pour fournir aux arboriculteurs une solution alternative aux produits phytosanitaires de synthèse afin de lutter contre les mouches des fruits....