80 % des surfaces de Vivadour, couvertes par une assurance climat

630 000 t en 2014, 500 000 t en 2016, 480 000 t en 2017… et encore moins en 2018. « Sur notre territoire, les productions sont en plein bouleversement, expliquait Franck Clavier, le directeur général, lors de l’assemblée générale du 5 décembre. En cause, l’évolution des assolements sous la pression réglementaire, le choix de remplacer le maïs par d’autres cultures moins productives, le climat, la non-culture et la croissance du bio. » En 2018, le bio représente 20 000 ha, soit 20 % de la sole. Face à cette croissance continue, le groupe met en place une stratégie de structuration de sa filière : une équipe technique dédiée, un groupe spécialisé « Les agriculteurs bio de Gascogne ».
Autre chiffre à retenir : plus de 80 % des surfaces agricoles de VIVADOUR, soit près de 80 000 ha, sont couvertes par la solution Opticlimat. Une situation unique en France où l’assurance devient un réel outil de gestion des exploitations.

Les chiffres de l’exercice 2017/18 : 440 M€ de chiffre d’affaires (contre 406 M en 2016/17), résultat net de 4 M€, collecte en baisse à 480 000 t

Autres articles du fil