Adventurh, un partenariat pour repenser la gestion des adventices dans les Hauts-de-France

Repenser les systèmes de cultures, en prenant en compte les spécificités de la région Hauts-de-France, pour gérer les adventices. C’est l’ambition du projet Adventurh, lancé en janvier 2020. De nombreux partenaires s’inscrivent dans la démarche, parmi lesquels la Chambre d’agriculture régionale, l’Inrae ou la coopérative Cérésia. Explications avec Jean-Pasqual Hopquin, le directeur d’Agro-Transfert, qui pilote le programme.
Essentielle à la performance d’un système de culture, la maîtrise des adventices est rendue plus complexe par le développement de résistances aux herbicides, le retrait de certaines molécules, ou les enjeux de qualité de l’eau. « Les agriculteurs ont l’impression de courir après le problème, sans réelle satisfaction à terme », résume Jean-Pasqual Hopquin, le directeur d’Agro-Transfert. La structure a lancé un programme de quatre ans, Adventurh, pour accompagner les agriculteurs des Hauts-de-France face à cette nouvelle donne. D’une durée de quatre ans, le projet bénéficie du soutien de nombreux partenaires*. Le premier comité de pilotage s’est tenu le 11…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil