Afaïa, les engrais organiques confrontés à des verrous réglementaires

Afaïa tenait le 15 novembre son congrès bisannuel. À l’occasion d’une conférence de presse, le syndicat de la fertilisation organique est revenu sur les freins réglementaires qui bloquent ses adhérents, malgré un soutien politique.
Afaïa
Laurent Largant, Laetitia Fourié et Antoine Tricaud, le 15 novembre. © EB/Référence Agro
« Nous sommes dans une situation schizophrénique », soupire Laetitia Fourié, présidente d’Afaïa et responsable des affaires réglementaires pour Hello Nature, à l’occasion d’une conférence de presse le 15 novembre. Malgré un soutien politique fort aux engrais organiques, des verrous réglementaires subsistent entravant le déploiement des solutions élaborées par les membres d’Afaïa. « Certains projets innovants sont financés par France Relance, mais la mise en marché peut être très compliquée en France, soit parce qu’il n’y a pas de case dans laquelle faire rentrer ces solutions, soit parce que les évaluateurs freinent », ajoute-t-elle. « Plus nous faisons de l’organique,…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Autres articles du fil

EMC2 valorise son capital social

9 décembre 2022
EMC2 a tenu son assemblée générale le 9 décembre. La coopérative a révélé le bilan de la campagne 2021/2022, en forte croissance. Le chiffre d'affaires consolidé du groupe atteint 685 M€, en hausse de 23 %. Le chiffre d'affaires appro, en hausse de 37 %, est à 126 M€, dont 32,4 M€...