Affichage environnemental volontaire prolongé

Après une première année d’expérimentation de l’affichage environnemental par 168 entreprises volontaires, un rapport doit être remis au Parlement. Il dresse un bilan de l’intérêt et des réactions des consommateurs face à cet affichage, mais aussi de la faisabilité technique et économique du dispositif ainsi que des attentes de toutes les parties prenantes. Il analyse diverses pistes de modalités d’application, dont celle d’un affichage sur la base du volontariat avec un encadrement plus strict. Le cadre méthodologique sera fourni par les professionnels et les experts engagés dans la plateforme Ademe-Afnor. Le bilan étudie également l’éventualité d’un affichage obligatoire, ses avantages et inconvénients, et évoque à cet égard les travaux techniques qui restent à mener, notamment dans le secteur agricole et agroalimentaire. De son côté, la Commission européenne a confirmé le lancement en septembre 2013 d’une expérience européenne de deux ou trois ans.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Autres articles du fil

Terres Univia structure une démarche RSE

6 décembre 2022
L’interprofession Terres Univia, est en phase de structuration d'une démarche de Responsabilité sociétale des entreprises, RSE. « Nous sommes en train d’évaluer ce que nous faisons déjà en matière de durabilité et ce que nous sommes capable d’aller chercher. C’est un travail de...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *