Afterres pose les bases d’un développement agroécologique de la méthanisation

Dans le cadre de l'université Afterres le 3 février, les conditions du développement durable de la méthanisation ont été mises en débat. L'acceptabilité sociétale, le modèle économique et une meilleure appréhension des impacts environnementaux ont été jugés essentiels.
Pour les scénarios Afterres, portés par Solagro et l'Iddri, la méthanisation est appelée à se standardiser dans les exploitations. « Elle dispose de nombreux bénéfices : production d'énergie, optimisation de la fertilisation, diversification des revenus dans un contexte de morosité économique, rappelle Jérémie Priarollo, responsable ingénierie méthanisation chez Solagro. Dans le programme MéthaLAE*, la valorisation du digestat a permis de réduire de 20 % les apports d'engrais. » Mais comment assurer un développement agroécologique de cette pratique ? Pour creuser cette question, un temps d'échange a été organisé le 3 février, dans le cadre de l'Université Afterres 2050.…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil