Agriculture et qualité de l’air, FNE et Atmo France mobilisés

Bien qu’également impactée par le phénomène, l’agriculture pèse encore lourd sur la qualité de l’air. A l’occasion d’une conférence en ligne organisé le 13 janvier, FNE et Atmo France ont insisté sur le besoin d’accompagnement des agriculteurs en la matière.
Moins bien connu que le cas de l’eau, l’enjeu des relations entre qualité de l’air et agriculture monte peu à peu en puissance. « Le monde agricole est à la fois victime, avec l’impact de l’ozone, et responsable notamment avec les émissions d’ammoniac et de méthane, de ce phénomène », résume Jean-Luc Fugit, député du Rhône et président du Conseil national de l’air, lors d’une visioconférence organisée sur le sujet, le 13 janvier, par France nature environnement (FNE). Depuis quelques années, l’association est mobilisée sur cet enjeu, notamment à…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil