Alimentation animale : Glon fait sa 2e révolution agricole

C'est à l'occasion du Space, le 12 septembre, que le groupe Glon a dévoilé sa stratégie qui « accompagnera les agriculteurs du futur face aux évolutions sociétales ». Ce que les dirigeants nomment la « 2e révolution agricole et agroalimentaire », tient compte des enjeux identifiés : environnement, bien-être et santé animale, modes de production, performance économique, nouveaux agriculteurs entrepreneurs. Des objectifs qui émanent des attentes même des agriculteurs, puisque Glon a entamé une enquête pour mieux cerner leurs attentes dans les cinq à dix ans.
La société entend accompagner les éleveurs dans leurs investissements concernant le bien-être animal avec la mise aux normes des cages pour les poules pondeuses et les maternités dans la filière porcine, et diminuer le stress des porcs avant abattage en modernisant son abattoir Abera (35). Depuis deux ans, la politique de prévention des pathologies a permis de réduire la consommation d'antibiotiques de 20 à 40 %, en phase avec le plan Ecoantibio 2017.
Glon a engagé un travail sur les rejets de méthane, de phosphore et d'azote dans les élevages : des derniers ont ainsi diminué de 8 à 9 % entre 2000 et 2012. « En réduisant les émissions de méthane des vaches laitières, les éleveurs parviennent à améliorer la santé des vaches et à intensifier la production de lait », cite en exemple Bernard Mahé, directeur général de Sanders.

Investissements et partenariats
Car l'ambition de Glon est bien l'accroissement de la compétitivité, qui passe par des investissements : 100 M€ seront injectés sur 6 ans pour moderniser le parc d'usines de fabrication d'aliments Sanders, dont 15 M€ ont déjà été utilisés en 2013. Mais aussi par des partenariats, dont le dernier en date, avec le groupe coopératif Euralis pour créer Sanders Euralis, a démarré le 1er septembre. La société va également prendre la majorité des parts dans l'entreprise Matines, dans la filière œufs, obligeant la Cecab à réduire sa participation dans la structure.

En 2012, Glon a réalisé un chiffre d'affaires de 1,813 Md€, en hausse de 8 %. 41 M€ ont concerné des investissements industriels, et 37 M€ sont prévus à cet effet sur 2013. L'activité export, axe de développement de la société, a généré 190 M€, soit 11 % du CA.  

Photo : Bernard Mahé, directeur général de Sanders, et Éric Philippe, directeur général de Glon.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *