Aliments d’élevage bio, l’évolution de la réglementation devrait profiter aux tournesol et maïs

L’évolution de la réglementation sur l’alimentation animale bio devait s’accompagner d’une hausse des surfaces en tournesol et maïs bio, dans un marché en croissance. Les OS auront un rôle majeur. Explications avec Pierre-Marie Decoret, en charge des études économiques au sein du groupe Avril.
Jusqu’à présent, l’alimentation animale bénéficiait d’une dérogation qui permettait aux fabricants d’introduire 5 % de produits non bio dans la composition des aliments bio destinés à l’élevage. « Cette dérogation va prendre fin début 2021, ce qui va renforcer la demande en tourteaux de tournesol et en maïs bio », a indiqué Pierre-Marie Decoret, en charge des études économiques dans le groupe Avril, lors de la table ronde sur l’agriculture biologique organisée par Mas Seeds le 8 septembre.

Une offre encore insuffisante

Pour réduire la dépendance vis-à-vis des importations de tourteaux de soja bio, la France…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil