Alpesud et GPS dévoilent leur projet d’union

Après plusieurs tentatives ces vingt dernières années, les coopératives Alpesud et Groupe Provence Services (GPS) sont bien décidées à faire aboutir leur nouveau projet d’union. En fin d’année, ce dernier sera soumis aux deux assemblées générales pour une création effective au 1er janvier 2021. Les directeurs des deux entreprises, Didier Marie pour GPS et Richard Sauvat pour Alpesud, nous dévoilent l’enjeu de ce rapprochement, basé sur les complémentarités des deux partenaires et la quête de valeur pour les agriculteurs du territoire.
DuranSia
« Ce projet d’union flotte dans l’air depuis une vingtaine d’années, concède Richard Sauvat, directeur général d’Alpesud (05), à gauche sur la photo. Plusieurs tentatives ont échoué par le passé. L’arrivée de Didier Marie à la direction de GPS en août 2019 a donné un nouvel élan à ce projet. Nos conseils d’administration constatent, et subissent, la même évolution rapide du contexte agricole avec une demande de plus en plus affirmée des clients de l’aval et des citoyens ». En parallèle, poursuit Didier Marie, « nos adhérents doivent faire face à de nombreux aléas, notamment climatiques. Leur métier évolue, le…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil

Biofongicides, Green Impulse lève 5 millions d’euros

23 septembre 2022
La startup Green Impulse, membre de la French Tech Agri20, annonce dans un communiqué daté du 22 septembre 2022 avoir clôturé une levée de fonds de cinq millions d’euros auprès du Fonds Ecotechnologies 2, géré pour le compte de l’Etat par Bpifrance. La société, créée en 2019 à...