Alternatives à la viande, le marché pourrait gagner 40 M€ par an d’ici à 2023

Le marché des substituts aux protéines animales, notamment à la viande, affiche une belle dynamique. Celle-ci devrait se maintenir, selon une étude de l’institut Xerfi, qui s’est intéressée aux perspectives de ce marché à l’horizon 2023. La hausse des ventes en GMS et l’arrivée de start-up étrangères pourraient fortement reconfigurer le marché.
Dans les paniers, les alternatives aux produits animaux à base de protéines végétales sont de plus en plus présentes. Les ventes de ce secteur ont ainsi progressé de 11 % en 2019 en grandes et moyennes surfaces (GMS), soit un chiffre d'affaires de 400 millions d’euros. Cette dynamique va-t-elle néanmoins perdurer ? Dans une étude publiée en mai, l’institut Xerfi s’est intéressée aux perspectives de croissance à l’horizon 2023 du marché de l’alimentation végétarienne et végane. Premier constat : le secteur est de plus en plus concurrentiel, les acteurs historiques ayant été rejoints par des grands groupes comme Nestlé, et…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil