Alternatives aux néonicotinoïdes, l’ITB et l’Inrae planchent sur des solutions opérationnelles

Alors que le projet de loi visant la possibilité d’accorder des dérogations à l’interdiction d’utilisation des néonicotinoïdes commence à être étudié à l’Assemblée nationale, l’Institut technique de la betterave et l’Inrae ont dévoilé, le 22 septembre 2020, leur plan national de recherche et d’innovation. Objectif : trouver un panel de solutions alternatives.
« L’idée est d’avoir un panel de solutions à proposer aux producteurs pour qu’ils puissent semer leurs betteraves sans qu’ils aient une épée de Damoclès au-dessus de la tête », a souligné Alexandre Quillet, président de l’ITB, l’Institut technique de la betterave, lors d’une présentation à la presse, le 22 septembre 2020, du plan national de recherche et d’innovation conduite avec l’Inrae. « Nous n’aurons pas une solution équivalente aux néonicotinoïdes, mais des solutions qui permettront de réduire les risques », a précisé Philippe Mauguin, PDG d’Inrae.

Des dérogations durant trois ans

Le projet de loi qui prévoit la possibilité…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil