Anne-Claire Vial, présidente d’Arvalis – « Faire davantage confiance aux agriculteurs »

« Comme chaque Français se sent compétent pour être sélectionneur de l’équipe de France de football, chaque Français s’estime aujourd’hui capable de piloter l’agriculture française. » Anne-Claire Vial, présidente d’Arvalis, estime pourtant que les citoyens devraient faire davantage confiance aux agriculteurs, « qui n’ont jamais été mieux formés qu’aujourd’hui ». Tel fut le sens de sa plaidoirie lors du « procès de l’agriculture », où elle jouait le rôle d’avocat de la défense. L’évènement était organisé le 13 décembre par l’Institut supérieur d’agriculture Rhône-Alpes (Isara) et le thinktank Cercle Prospective des filières agricoles et alimentaires. Sans surprise, l’agriculture a été « acquittée », et trois axes de travail dégagés pour lutter contre l’agribashing : remettre la science au cœur des débats, miser sur l’enseignement agricole, et instaurer davantage de dialogue avec la société.