APBO, un potentiel de 12 000 € de rémunération carbone par élevage sur cinq ans

À l'occasion du salon Produrable, l'Association des producteurs Bel de l'Ouest (APBO) a livré, le 16 septembre à Paris, les enseignements de certains de ses engagements RSE. L'évolution des rations dans un objectif « zéro OGM » et l'accompagnement des éleveurs dans une démarche bas carbone ont notamment été mis en avant.
APBO
Frédéric Dorilleau, vice-président de l'APBO. Crédit : APBO
L'Association des producteurs Bel de l'Ouest (APBO) compte quelque 760 fermes, 1500 actifs agricoles répartis sur six départements (1), et plus de 400 millions de litres de laits vendus à Bel. L'organisation de producteurs se veut très engagée sur les enjeux environnementaux. Sur le stand du cabinet d'audit Bureau Veritas lors du salon Produrable, qui se tient les 16 et 17 septembre à Paris, un point était proposé sur deux dossiers, en particulier : l’alimentation non-OGM et le bas-carbone.

Moins d’OGM, moins de soja

L’alimentation des vaches laitières sans OGM est l’un des trois axes du cahier…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil