Armbruster joue la carte de la confusion sexuelle

Mobilisé pour accélérer le développement du biocontrôle, le groupe Armbruster a accompagné, en 2020, 1 200 ha du vignoble alsacien à se préserver des tordeuses de la grappe grâce à la confusion sexuelle. Malgré la crise sanitaire, cette lutte collective a impliqué 450 viticulteurs.
Près de 1 200 ha du vignoble alsacien suivis par le groupe ARMBRUSTER, soit un dixième des surfaces de la région, ont bénéficié en 2020 d’une solution de biocontrôle, la méthode Rak de BASF, pour lutter contre les papillons ravageurs Eudémis et Cochylis, les tordeuses de la grappe. Une surface qui a doublé par rapport à l’an passé. 100 % du vignoble des syndicats de Beblenheim, Ribeauvillé, Riquewihr et Zellenberg sont engagés. « Ces syndicats agricoles nous ont contacté il y a 3 ans, pour voir si nous pouvions les aider…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil