« Associer les chercheurs des États membres pour éclairer les politiques européennes », Hervé Guyomard, Inrae

Dans un article publié fin juin, 300 experts de 23 États membres livraient leur analyse de la Pac 2023-27. Hervé Guyomard, chercheur à l'Inrae, était parmi eux. Pour Référence agro, il revient sur ce travail et défend son originalité et son utilité. Entretien.
États membres

Référence agro : Vous faites partie des 300 experts européens ayant proposé une analyse des effets de la prochaine Pac sur la biodiversité. Quel poids pensez-vous que le rapport a eu dans les négociations européennes ?

Hervé Guyomard : Il est clair que le calendrier n'a pas été idéal. Les ateliers organisés en France se sont déroulés entre octobre 2020 et février 2021, à une période encore très marquée par le Covid. Le rapport a été présenté à la Commission en octobre 2021, deux petits mois avant que les versions 1 des

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil

Le Conseil d’État s’oppose à cinq projets de bassines en Charente-Maritime

8 février 2023
C'est un feuilleton à rebondissements comme en réservent les projets de bassines de rétention d'eau portés par le secteur agricole. L'avenir de cinq de ces bassines en Charente-Maritime, dans les communes de La Laigne, Cramchaban et la Grève-sur-le-Mignon, s'assombrit avec l'avis émis par le...