Au Sommet de l’élevage, la résilience face à l’inquiétude

Manque de fourrages, marchés tendus, crise énergétique…La visibilité manque aux distributeurs rencontrés lors du Sommet de l’élevage qui s’est tenu à Cournon d’Auvergne du 4 au 7 octobre. Heureusement, la hausse des prix de vente de la viande a permis de ménager les trésoreries. Les projets d’indépendance énergétique reviennent sur la table des discussions, même si cela ne constitue pas une réponse immédiate. À court-terme, les attentes se tournent vers le Gouvernement et les actions visent l’autonomie.
Sommet ; élevage ; salon
crédit : Sommet de l'élevage
Passer le cap. Après les tensions sur les appros et la sécheresse, les distributeurs présents au Sommet de l’élevage, du 4 au 7 octobre à Cournon d’Auvergne, s'apprêtent à faire face à un mur : celui de la hausse des prix de l’énergie. « Le surcoût énergétique est du même ordre de grandeur que notre résultat économique, témoigne François Lebourg, directeur de la SicaBB. Nous regardons comment nous pouvons réduire les frais de séchage, mais nos marges de manœuvre sont faibles car le travail de sobriété a été déjà fait. » Une énergie quatre, cinq, six fois plus chère en moyenne.…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Autres articles du fil