Baisser les IFT en grandes cultures est déjà possible selon De Sangosse

Pour De Sangosse, qui ambitionne de couvrir 17 millions d’hectares en 2030 avec ses biofertilisants, biostimulants, produits de biocontrôle et adjuvants, baisser les IFT en grandes cultures est déjà possible. La société déploie son portefeuille de biosolutions dédié et annonce l’arrivée d’un fongicide de biocontrôle dès 2022 pour lutter contre la septoriose du blé et le mildiou de la pomme de terre.
De Sangosse l’avait annoncé à l’automne 2020. La société, qui a couvert 8 millions d’hectares français avec ses biosolutions en 2019, ambitionne d’atteindre les 17 millions d’hectares en 2030 : 8 millions avec des adjuvants, 6 avec du biocontrôle et 3 avec des biofertilisants et biostimulants. La société compte notamment progresser sur le segment grandes cultures.

19 biosolutions en grandes cultures

“37,5 % des 328 céréaliers enquêtés par Datagri en 2020 ont dit utiliser un produit de biocontrôle et 82 % ont en été satisfaits”, informe Aurélie Morin, Global marketing manager Biocontrôle et protection des plantes chez…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil