Bayer CropScience mise sur son activité semence

Bayer CropScience a annoncé, le 15 septembre à Monheim en Allemagne, vouloir allouer une part plus importante de son budget de recherche et développement à son activité BioScience (semence). A l'horizon 2015, celle-ci devrait représenter 50 % d'un budget de recherche mondial revu à la hausse, pour atteindre 850 M€ . L'autre moitié de la R&D sera consacrée à l'agrochimie, suivant « une politique d'innovations agronomiques intégrées alliant agrochimie, sélection, recherche génétique», selon les mots de Sandra Peterson, présidente du directoire de Bayer CropScience. Une recherche qui se veut de plus en plus interdisciplinaire et en partenariats, pour répondre aux problématiques actuelles : contourner les résistances, améliorer l'usage de l'eau par la plante et sa résistance au stress hydrique, augmenter les rendements. M.L.

Photo : Sandra Peterson, présidente du directoire de Bayer CropScience

Bayer BioScience compte renforcer sa position sur les marchés des semences légumières – un segment jugé très porteur – des oléagineux et du coton. Objectif affiché : faire grimper le chiffre d'affaires fruits et légumes à 3 milliards d'euros annuels d'ici à 2020, protection et semences confondues. Bayer compte aussi poursuivre ses recherches sur l'augmentation de la productivité du riz et sur la génétique du blé, à travers sa plateforme internationale. De nouvelles variétés de blé sont attendues à l'horizon 2015.

En outre, Bayer a affiché sa détermination de cesser toute production d'insecticides de catégorie 1 d'ici à la fin 2012. Il s'agit des pesticides jugés dangereux ou très dangereux pour la santé par l'OMS.

Bayer CropScience a également présenté ses résultats pour le premier trimestre 2011 : un chiffre d'affaires de 4,2 md€, dont 3,2 md€ pour Bayer Crop Protection (+10 % par rapport à l'an dernier) et près de 600 M€ pour Bayer BioScience (+25 %).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *