Bayer/Monsanto : la Commission européenne a ouvert une enquête approfondie

Le 22 août 2017, la Commission européenne a annoncé l'ouverture d'une enquête approfondie afin d'évaluer le projet d'acquisition de Monsanto par Bayer. Elle craint que « la création de la plus importante entreprise intégrée du monde dans les secteurs des pesticides et des semences » ne réduise la concurrence dans ces domaines et n'entraîne une hausse des prix, une baisse de la qualité, une réduction du choix et un recul de l'innovation. La Commission évoque des chevauchements d'activités des deux sociétés, notamment dans le domaine des herbicides, des spécialités biologiques, des produits de lutte contre le varroa, des semences potagères, de colza… et sur les caractères agronomiques, notamment de tolérance aux herbicides. Les investissements des deux groupes dans l'agriculture numérique fait également partie des préoccupations de la Commission. Des préoccupations que les premiers engagements présentés par les intéressés n'ont pas réussi à dissiper. La Commission a désormais jusqu'au 8 janvier 2018 pour arrêter une décision sur cette concentration.
Bayer annonce, dans un communiqué également daté du 22 août, espérer continuer à travailler de manière constructive avec la Commission en vue d’obtenir son approbation d’ici la fin de l’année. « Nous devons garantir une concurrence effective, de manière à permettre aux agriculteurs d'avoir accès à des produits innovants de meilleure qualité et à des prix compétitifs. Dans le même temps, il faut préserver un environnement dans lequel les entreprises peuvent innover et investir dans des meilleurs produits », précise Margrethe Vestager, commissaire chargée de la politique de concurrence.

 
close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Autres articles du fil

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *