Rotation des cultures, la France met en œuvre les dérogations autorisées par Bruxelles pour 2023

À la demande de plusieurs États membres, la Commission européenne a décidé de laisser à ces derniers la possibilité d'adopter des dérogations sur la mise en œuvre des BCAE 7 et 8, en raison des tensions alimentaires liées à la guerre en Ukraine. La France a décidé de profiter de cette ouverture.
BCAE
Le pâturage des jachères sera autorisé en 2023. Crédit : Henri Durnerin.
Le 27 juillet, la Commission européenne a adopté un règlement d’exécution ouvrant la possibilité, pour les États membres, de mettre en place des dérogations dans l'application des Bonnes conditions agricoles et environnementales, BCAE, 7 et 8. De nombreux États membres ont réclamé ce dispositif dérogatoire, qui ne sera accessible que pour l'année 2023. L'objectif est de préserver les marchés alimentaires, dans le contexte où la guerre en…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil

Biocontrôle, partenariat entre Afyren et Cearitis

7 février 2023
La société de technologie verte Afyren et la start-up de solutions de biocontrôle Cearitis annoncent, le 7 février dans un communiqué, un partenariat pour fournir aux arboriculteurs une solution alternative aux produits phytosanitaires de synthèse afin de lutter contre les mouches des fruits....