Betteraves, l’Anses identifie 22 solutions alternatives aux néonicotinoïdes

Les betteraviers disposent d’une dérogation pour avoir recours aux néonicotinoïdes jusqu’en 2023. Pour lutter contre les pucerons vecteurs de la jaunisse, l’Anses a identifié 22 solutions alternatives : quatre à court terme et dix-huit dans un délai de deux à trois ans. L’utilisation de plusieurs produits ou méthodes en association sera à envisager pour obtenir un niveau d’efficacité suffisant et éviter l’apparition de résistances chez les pucerons.
Betteraves ; eolienne ; haies ; Adama ; néonicotinoïdes
La loi n° 2020-1578 du 14 décembre 2020, parue au Journal officiel du 15 décembre 2020, prévoit la possibilité d’autoriser de façon dérogatoire, jusqu’au 1er juillet 2023, l’utilisation de semences de betteraves sucrières traitées avec des produits phytosanitaires contenant des néonicotinoïdes ; une autorisation a déjà été accordée en 2021. Mais après ? Dans une mise à jour de son avis de 2018 sur les alternatives aux néonicotinoïdes, l’Anses a identifié 22 solutions pour lutter contre les pucerons Aphis fabae et Myzus persicae qui transmettent la jaunisse. “Ces…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil