Bien appréhender le dossier de l’acceptabilité sociétale, un enjeu majeur pour l’agrivoltaïsme

Alors que le cadre politique, pour le secteur de l'agrivoltaïsme, est en train de se structurer, cette jeune filière doit s'atteler à un autre chapitre conditionnant son déploiement : celui de l'opinion publique. Le 23 novembre, un débat organisé par France agrivoltaïsme était l'occasion d'en discuter.
l'agrivoltaïsme
Michel Boucly, ancien directeur général d'Avril, ici au micro, dresse une liste de recommandations à la jeune filière agrivoltaïque française.
Si l'ensemble des parties prenantes de l'agrivoltaïsme ont les yeux rivés sur la sphère politique, qui pose actuellement un cadre pour le secteur, un autre virage se présente : celui de l'acceptabilité sociétale. Cet enjeu a été débattu lors d'une table ronde organisée par l'association France agrivoltaïsme, le 23 novembre à Paris. Michel Boucly a joué les conseillers, fort de son expérience d'ancien directeur général du groupe Avril. « La liste des innovations qui n'ont pas livré leur plein potentiel en agriculture, à cause d'un rejet de l'opinion publique, est longue, rappelle-t-il.…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil