Bien-être animal, CIWF estime que le gouvernement ne tient pas ses promesses

Pour CIWF, l'action du gouvernement en faveur du bien-être animal dans les élevages va dans le bon sens, mais reste insuffisante. Broyage des poussins, référents « bien-être animal » dans les élevages, castration à vif des porcelets ou encore fin des élevages en cage : pour Référence agro, la responsable communication de l'ONG fait le point.
CIWF
Laetitia Dinault, chargée de la communication du CIWF.
Lors de sa conférence de rentrée, le ministre de l'Agriculture a exprimé sa satisfaction de voir avancer l'action du Gouvernement concernant le bien-être animal dans les élevages. Une posture qui fait tiquer CIWF, pour qui le bilan effectif du quinquennat Macron est très maigre, même si elle juge positive la montée en puissance du dossier bien-être animal. Contactée par Référence Agro, la responsable communication et média de l'ONG, Laetitia Dinault, reprend point par point les éléments du discours de Julien Denormandie.

Interdiction de broyer les poussins, encore attendue

L’interdiction du broyage des poussins a été évoquée par…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil