Bien-être animal : les entreprises françaises à la traîne

Mis à part les groupes Danone, Sodexo et Carrefour, les leaders français de l’agroalimentaire restent à la traîne sur le bien-être animal. C’est ce qui ressort de l’édition 2016 du Business benchmark on farm animal welfare (BBFAW), un classement annuel des leaders mondiaux de l’agroalimentaire sur la base de leur prise en compte du bien-être des animaux d’élevage et de leur transparence sur le sujet. Il a été publié le 23 janvier 2017 à New-York.
99 entreprises ont été évaluées en six niveaux, le niveau six étant le plus vertueux. Sept entreprises, dont Marks & Spencer, ont réussi à atteindre le haut du classement, soit le niveau six. Des groupes tels qu’Unilever, Tesco, McDonald’s ou encore Cargill s’affichent au niveau deux.
Du côté français, le niveau trois est la plus haute note atteinte par les groupes Danone et Sodexo. Carrefour progresse : il gagne une place par rapport à 2015 et arrive au niveau quatre. Sur les dix entreprises françaises, sept restent en bas de classement. Auchan, Casino, Leclerc et Lactalis ne bougent pas du niveau un depuis 2012.
Globalement, les entreprises sont de plus en plus sensibles au bien-être animal : 73 % ont publié leurs politiques relatives au bien-être animal, contre 46 % en 2012 et 69 % en 2015 ; 65 % des entreprises ont des objectifs concrets sur le bien-être animal, contre 26 % en 2012 et 54 % en 2015.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Autres articles du fil

Terres Univia structure une démarche RSE

6 décembre 2022
L’interprofession Terres Univia, est en phase de structuration d'une démarche de Responsabilité sociétale des entreprises, RSE. « Nous sommes en train d’évaluer ce que nous faisons déjà en matière de durabilité et ce que nous sommes capable d’aller chercher. C’est un travail de...