Bilan positif pour Natup, mais des inquiétudes pour l’avenir

Natup conclut un bel exercice 2019/2020, en mettant en avant sa diversification comme source de résilience. Toutefois, la campagne en cours s’annonce moins réjouissante. Le groupe doit composer, comme beaucoup, avec une collecte en baisse et la crise économique, mais surtout, avec la fermeture de sa plateforme de Vieux-Manoir, pourtant au cœur de sa stratégie logistique.
Jean-Charles Deschamps, président et Patrick Aps, directeur général.
« Deux ans après la fusion, Natup va bien », assure Jean-Charles Deschamps, président de la coopérative, en introduction d’une conférence de presse le 8 décembre. La coopérative dresse un bilan positif de son premier exercice complet en tant que Natup. Même si le chiffre d’affaires recule à 1,19 Md€, l’EBE et le résultat net, eux, progressent. « Nous avons atteint notre objectif d’évoluer d’un modèle purement appro-collecte vers un développement de nouvelles filière, complète Patrick Aps, le directeur général. Nous avons un modèle résilient, lié à la diversification, et il existe encore des leviers pour augmenter la performance. »…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil