Bio et sans-OGM, le secteur de l’alimentation animale challengé par la crise

Alors qu'il a connu un recul de production historique sur le premier semestre 2022, le secteur de l'alimentation animale cherche à pérenniser ses débouchés. Les filières « durables » représentent un défi à part entière. Le Syndicat national des industriels de la nutrition animale, Snia, a fait le point, le 31 août.
Alimentation animale
Un recul « historique ». C'est ainsi que le Syndicat national des industriels de la nutrition animale, Snia, juge les -5,7 % de volumes produits par ses adhérents entre les premiers semestres 2021 et 2022. Un point presse organisé le 31 août a été l'occasion d'analyser ce chiffre, et d'aborder l'avenir du secteur de l'alimentation animale. Les dirigeants du Snia ont aussi proposé un focus sur les défis propres à leurs filières « durables ».

-10 % de production d'aliments pour les élevages bio

La production d'aliments à destination des filières bio ont connu un recul net de…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil