Bio, pas d’inquiétude sur les déconversions, mais des besoins pour stimuler la demande

Le spectre d'une vague de déconversions, dans la filière bio, bruisse depuis quelques jours dans certains médias. Pour les parties prenantes du secteur, l'inquiétude n'est pas de mise. Les questions portent plutôt sur une demande qui stagne, et les moyens à déployer pour la faire repartir.
fnab ; bio ; déconversions
Philippe Camburet, président de la Fnab.
La filière bio s'apprête-t-elle à connaître une vague de déconversions ? C'est ce que laissent présager certains titres, dans la presse, depuis fin janvier. Interrogée par Référence agro, la directrice de l'Agence Bio, Laure Verdeau, s'étonne de cette interprétation de chiffres pourtant loin d'être inquiétants selon elle. « Certains médias mettent en avant un chiffre, 2300 agriculteurs arrêtant le bio en 2021, sans le mettre en perspective, regrette-t-elle. En relatif, seuls 4,17 % des producteurs sont sortis du label en 2021, contre 4,02 % en 2020. » Le président de la Fédération nationale d'agriculture biologique, Fnab, Philippe Camburet, confirme :…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil