Biocontrôle : Andermatt France obtient l'autorisation de mettre en marché son insecticide Neemazal-T/S

Andermatt France a obtenu l’autorisation de mise sur le marché de Neemazal-T/S, un insecticide composé de 9,8 g/l d’azadirachtine A, matière active issue des amandes du margousier. Le produit, utilisable en agriculture biologique, est autorisé, sous abri uniquement, sur tomate, aubergine, concombre, courgette et autres cucurbitacées à peau comestible, ainsi que sur cultures florales et plantes vertes. Et ce, pour lutter contre les aleurodes, chenilles phytophages, mouches, pucerons et thrips. « Une précieuse opportunité pour les producteurs et les horticulteurs », affirme la société, qui voit en son produit une alternative aux néonicotinoïdes.

Objectif : obtenir l’autorisation pour l’arboriculture

Le produit a obtenu, depuis 2014, plusieurs dérogations de 120 jours sur pommier, poirier, clémentines et pomelos. Mais les usages en plein champ demandés par Andermatt n’ont, pour l’instant, pas reçu l’aval de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). La société annonce poursuivre les discussions avec les filières et les autorités nationales, avec l’objectif de mettre le produit à disposition des arboriculteurs au printemps 2019.

Autres articles du fil