Biocontrôle, encore des freins à lever collectivement

Les 7e Rencontres annuelles du biocontrôle, qui se sont tenues en distanciel sous forme d’émission le 26 janvier 2021, ont permis de faire le point sur le développement actuel et à venir de ces spécialités alternatives aux produits phytosanitaires de synthèse. Pour IBMA France, l’organisateur, les deux enjeux prioritaires consistent à porter le biocontrôle au niveau européen et à renforcer la formation et l’information.
“Biocontrôle : comment atteindre 30 % en 2030 ?”, tel était l’intitulé des 7e Rencontres annuelles du biocontrôle organisées par IBMA France, l’Association française des entreprises de produits de biocontrôle, le 26 janvier 2021 en distanciel, sous la forme d’une émission télévisée diffusée en direct sur Internet. “Le biocontrôle a représenté, en 2019, 11 % du marché de la protection des plantes, a rappelé Céline Barthet, présidente d’IBMA France. Atteindre 30 % est un vrai challenge.”

Créer un cadre européen du biocontrôle

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil