Biodiesel sans huile de palme importée en 2030, la Malaisie saisit l’OMC contre l’Union européenne

En juin 2018, les Conseil, Commission et Parlement européens se mettaient d’accord sur l’avenir des énergies « propres » en Europe, à horizon 2030. L’une de leurs décisions concernait les biodiesels à base d’huile de palme et de soja importés, amenés à diminuer progressivement à partir de 2023, jusqu’à les supprimer totalement en 2030. La Malaisie fait savoir, le 16 juillet à l’AFP, son intention de porter plainte devant l’OMC « d’ici à la fin novembre ». Le soutien de l’Indonésie est attendu : ces deux pays représentent 85 % de l’huile de palme au niveau mondial. Au mois de mars 2019, le Premier ministre malaisien brandissait une autre menace, plus commerciale : celle de bouder les avions de combat européens.