Biodiversité, signature d’une convention entre les Vignerons ardéchois et la LPO

Représentant 85 % du vignoble du département, l’Union des vignerons ardéchois est engagée depuis plusieurs années pour améliorer la qualité et limiter son impact sur l’environnement? C’est dans ce cadre que l’Union a signé, le 15 juillet, une convention de partenariat avec la Ligue de protection des oiseaux (LPO) pour mener à bien une démarche commune de protection de la biodiversité. Ces actions seront déployées sur les 6 500 hectares du vignoble de l’organisation.

Trois axes d’actions principaux

Cette convention compte trois axes d’actions principaux. L’accent est notamment mis sur la sensibilisation du public, sur la biodiversité dans les vignobles, mais aussi sur la formation des vignerons. Sont ainsi prévus : des projets de refuges LPO sur le site de production des Vignerons ardéchois à Ruoms et à Rochecolombe, mais également un programme en faveur de la biodiversité sur et aux abords des vignes des Vignerons ardéchois. Une première étude de la biodiversité dans les vignes est menée depuis le printemps 2019, sur le site de Sauveplantade à Rochecolombe.

Objectif HVE en 2025

L’Union est par ailleurs engagée depuis 2016 dans la mise en œuvre de la charte Ardèche Par Nature, visant le développement de pratiques culturales plus respectueuses. Elle accompagne également ses vignerons dans leur conversion vers l’agriculture biologique. Prochain objectif à relever, celui de la Haute valeur environnementale. L’Union souhaiterait voir l’essentiel des exploitations de son vignoble certifiées d’ici à 2025.