Biomass for the Future, des résultats prometteurs sur le miscanthus et le sorgho

Les partenaires de Biomass for the future (BFF) ont diffusé les résultats du programme le 12 novembre. Axé sur le sorgho et le miscanthus, ce projet a pour ambition de diversifier leurs débouchés dans des domaines tels que la construction, les biopolymères ou la méthanisation. En travaillant sur la génétique, les membres de BFF espèrent que ces plantes vont contribuer à l’essor de la bioéconomie.
Le projet Biomass for the Future a cherché à améliorer l’utilisation du miscanthus et du sorgho pour une utilisation dans les secteurs de la bioéconomie. Ce programme, alliant partenaires publics et privés*, a rendu le 12 novembre des conclusions prometteuses quant à l’avenir de ces deux filières dont la production tend à se développer en France, avec une hausse de 13 % par an de miscanthus au cours des cinq dernières années et de 25 % de sorgho fourrager en 2020. Les débouchés se multiplient également.

Eviter la compétition avec les cultures alimentaires

Sur le miscanthus, le projet s’est penché…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil