Biomasse agricole, les gisements potentiels insuffisants pour atteindre les objectifs de la SNBC

En termes de biomasse, l'agriculture a de la réserve, selon une étude de France Stratégie parue en juillet. Alors que les volumes actuels sont loin d'être totalement valorisés, la production pourrait augmenter d'ici à 2050. Toutefois, même avec une trajectoire agroécologique, les objectifs agricoles de la Stratégie nationale bas carbone semble inatteignables.
Biomasse
Semis de laïs dans un couvert végétal en agriculture de conservation des sols.
La biomasse agricole présente un potentiel certain pour se rapprocher de la neutralité carbone en France à l'horizon 2050. D'importants efforts sont toutefois encore à consentir pour exploiter ce potentiel, et d'autres sources de biomasse complémentaires seront indispensables pour relever ce défi. Voilà le message, fortement résumé, d'une étude publiée le 29 juillet par France Stratégie.

Une production de biomasse agricole à dynamiser

Ses auteurs analysent notamment la marge de progression dans l'utilisation des gisements actuels, que ce soit pour la production d'énergie, ou de matériaux biosourcés. Les taux de mobilisation de la biomasse agricole sont assez…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil