Biostimulants : + 10 % de parts de marché sur 2017

Après le gel hivernal, les fortes pluies du printemps, la grêle et maintenant la canicule que traverse une large partie de la France, il n’échappera pas au monde agricole que dame nature s’est montrée capricieuse sur ces dernières campagnes. Face à ces aléas, les biostimulants offrent des réponses pour atténuer les effets sur les cultures.

Marché en hausse

« Le marché des biostimulants est un des seuls marchés à progresser en matière d’investissement de la part des agriculteurs, et ce, dans un contexte de trésoreries au plus bas depuis deux ans. Entre 2013 et 2017, il a progressé de 40 % en surface. Ces produits sont entrés dans le schéma de production de l’exploitation au même titre que des semences ou des produits de protection des plantes. Pour ceux qui les utilisent, ce n’est pas une variable d’ajustement de leur budget, même en année de crise », explique Christophe Jounaux, responsable commercial et marketing chez Kynetec (1).

Le vignoble français, le plus engagé dans les biostimulants

Proportionnellement à la surface totale cultivée dans l’hexagone, les cultures spécialisées, la vigne en tête, sont les principaux débouchés des biostimulants. Logiquement, le pourtour méditerranéen, la vallée du Rhône et le Bordelais concentrent un nombre important d’hectares traités.
Les grandes cultures couvrent toutefois plus de surface en absolu. Le nord de la France se distingue grâce à la production de légumes, mais aussi au colza ou aux cultures industrielles comme la betterave. « Nous sentons un vrai appel d’air : sur les dernières campagnes, les deux tiers de notre développement concernent les grandes cultures », souligne Jean-François Ducret, directeur de Valagro France.
(1) Kynetec est le leader mondial des études de marché agricoles. En France, Kynetec récolte les informations de marché en observant annuellement en moyenne un hectare sur 20 sur les grandes cultures et les cultures spécialisées, dans le domaine des fertilisants, produits de protection des plantes, semences et collecte.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.