Bollène-Barjac (84) devrait investir dans un nouveau silo

Limiter le coût du transport, vendre localement. Voici en quelques mots résumées les motivations de la coopérative de Bollène-Barjac pour investir dans un nouveau silo. « Dans le nord de notre zone, nous collectons 8000 à 10000 tonnes, pour une capacité de stockage de 4000 t, explique Denis Maucci, le directeur de la coopérative. Nous nous sommes donc demandés s’il n’était pas plus rentable d’investir dans un nouveau silo plutôt que de multiplier les frais de transport. La réponse fut positive. Nous cherchons désormais un terrain ». A.G.

La capacité de ce nouveau bâtiment devrait atteindre 4000 t, extensible rapidement si possible». Ce silo devrait avant tout être réservé au blé dur mais la présence de fabricants d’aliments du bétail locaux laisse penser qu’une place sera gardée pour le blé tendre et l’orge. « Nos céréales n’ont pas de vocation à l’export. Les vendre localement, dans le Gard, voire en région Paca, reste pour nous une priorité ».

Cette année, le volume de la collecte a grimpé de 40 % au sein de la coopérative. Un très bon résultat dont se félicite Denis Maucci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *