Bonne campagne pour les vins français en 2017/2018

Sur la campagne 2017/2018, les ventes de Vin de France (SIG) progressent en volume (+13 %) par rapport à la campagne précédente, d’après le bilan dressé par le conseil spécialisé vin de FranceAgriMer du 18 octobre. Les prix aussi affichent une embellie, de l’ordre de 2 à 3 % en fonction des cépages. La surface du vignoble atteint 810 850 ha au 31 juillet 2018. Les exportations françaises de vin augmentent en volume (+ 1,6 %), atteignant 14,68 Mhl. La progression est encore plus marquée en valeur puisque la France a exporté pour 9,35 milliards d’euros sur 2017/2018, un record. Les importations reculent aussi en volume par rapport à la campagne précédente (- 8 %) mais progressent sur la moyenne sur cinq ans ( +7,9 %). Elles explosent en valeur (+34 % sur la moyenne cinq ans), dopées par les ventes de vins mousseux espagnols et italiens. Le stock total pour la campagne 2017/2018 atteint 47,8 hl, soit 11 % de moins que sur la campagne précédente et 6 % de moins par rapport à la moyenne quinquennale. Ce recul s’observe sur tous les vignobles à l’exception de celui d’Alsace.

Prévisions 2018/2019 contestées par la profession
D’après les données du service statistiques du ministère de l’Agriculture, la production française de vins pour la campagne 2018/2019 devrait s’établir à 46,7 hl, soit 27 % de plus que la campagne 2016/2017 mais seulement 6 % de plus que la moyenne quinquennale. Ces chiffres, présentés durant le conseil spécialisé, ont été contestés par les professionnels du conseil. « Ces derniers estiment que les données fournies entre juillet et octobre, à l’heure où certaines vendanges ne sont pas encore terminées, sont fausses », explique Didier Josso, délégué filière viticole et cidricole de FranceAgriMer. Les chiffres annoncés par le ministère étant supérieurs à ceux estimés par l’interprofession, les professionnels du conseil estiment qu’ils « engendrent des biais dans les relations commerciales », indique le délégué.

Autres articles du fil