Boris Calmette, président de la Confédération des caves coopératives vinicoles de France : « Le vignoble français a besoin de nouvelles plantations »

« La France doit saisir les opportunités du marché », a-t-il affirmé lors d’un point presse le 28 octobre. Cette année, la production atteindrait 45 Mhal, un chiffre « dans la moyenne ». Le vignoble français perd chaque année 2 000 hectares de vignes, par changement d’activité des vignerons vers d’autres secteurs agricoles ou par abandon de l’activité agricole. Pour attirer des jeunes vignerons, « il faut une rentabilité suffisante ». Les prix orientés à la fermeté au stade de la production cette année sont un signal favorable pour leur donner des perspectives.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *