BSV 2.0, « Les acteurs ont conscience qu’il faut aller vers plus d’agroécologie », Nicolas Lenne, DGAL

Le cadre des nouveaux bulletins de santé du végétal, BSV, est en cours de finalisation dans les régions, dans un contexte de réduction budgétaire. Liste prioritaire, conseil agroécologique, prise en compte de la biodiversité, recherche de cofinancements,… les évolutions sont majeures ! Explications avec Nicolas Lenne, adjoint à la cheffe de bureau de la DGAL.
Nicolas Lenne
Nicolas Lenne, adjoint à la cheffe de bureau de la Direction régionale de l’alimentation, DGAL.
Pour Nicolas Lenne, adjoint à la cheffe de bureau de la Direction régionale de l’alimentation, DGAL, la réforme du Bulletin de santé du végétal, qui se fait dans le cadre d’une baisse importante du budget qui leur est dédié, est bien comprise sur le terrain. « Les acteurs ont conscience qu’il faut aller davantage vers l’agroécologie, mieux prendre en compte les auxiliaires dans la lutte contre les bioagresseurs, indique-t-il à Référence agro. Nous voulons étendre à toutes les régions les bonnes pratiques qui se font déjà. »

Cibler le budget Écophyto

La 13ème Conférence internationale sur les…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil