Capsom, coop du Vermandois, la Santerroise et de Rosières préparent la fusion et intègrent Ceremis

Nous l’annoncions début mai. Le projet de fusion a depuis été validé par les conseils d’administration des quatre coopératives de la Somme. « Les adhérents de Capsom, de la coop du Vermandois, de la Santerroise et de la coop des Rosières devront, à leur tour, se prononcer en décembre lors d’AG extraordinaires pour valider, ou non, cette décision, explique Philippe Chouffeur, directeur de Capsom, de la Vermandoise et de la Santerroise. Dès cette récolte, les quatre structures ont décidé de mutualiser leur collecte, soit un volume attendu à 400000 t cette année (448000 tonnes la campagne passée) ». La commercialisation est, elle, confiée à Ceremis : structure à laquelle adhéraient déjà la Santerroise et la coop de Rosières. A.G.

« Pour l’appro, nous étudions différentes possibilités mais la décision définitive ne sera prise qu’une fois le projet de fusion définitivement validé », précise-t-il. En effet, rappelons que la coop de Rosières et la Santerroise sont adhérentes à Sicapa alors que Capsom et la coop du Vermandois sont, elles, membres d’Union Terre de France.

A elles quatre, les coopératives comptent une trentaine de silos.

En décembre, devrait également être précisé l’organigramme de cette nouvelle organisation.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *