CarbonConnect, relocaliser le financement de l’agriculture bas carbone

Mettre en relation agriculteurs et acheteurs de crédits carbone, pour relocaliser le financement de la transition agroécologique : c'est l'objectif de CarbonConnect, organisé début mai dans les Hauts-de-France. 200 structures sont déjà inscrites. Le point avec Mathieu Toulemonde, fondateur de TerraTerre, qui organise l'événement.
CarbonConnect
Mathieu Toulemonde, fondateur de TerraTerre, qui organise l'événement CarbonConnect.
Si le train du bas carbone est résolument en marche dans le secteur agricole, la question de la mobilisation de financeurs souhaitant compenser leurs émissions reste une problématique centrale. C'est justement pour tenter de résoudre cette équation que l'événement CarbonConnect est organisé, le 5 mai, à Lille (Hauts-de-France). « Les sujets de la transition agroécologique et du bas carbone sont discutés dans les secteurs agricole et de l'entreprise, mais très peu d’interactions ont lieu entre ces deux mondes », explique Mathieu Toulemonde, fondateur de l'entreprise TerraTerre, mobilisée sur ces enjeux. Il porte l'organisation de l'événement…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil

Sécheresse, 18 dérogations ont été accordées par l’INAO

3 octobre 2022
L’Institut national des appellations d’origine, INAO, a reçu 19 demandes de modification de cahiers des charges, suite à la sécheresse, dont 14 sont des appellations fromagères, a indiqué le 3 octobre le ministère de l’Agriculture dans un brief off. C’est 30 % de plus que l’année...