Carbone dans les sols, l’UICN chiffre les bénéfices mondiaux du « 4 pour 1000 »

Accroître de 0,4 % la teneur en carbone des sols permettrait des augmentations potentielles de rendements de maïs, blé et riz équivalentes à 132 milliards de dollars. Des effets bénéfiques seraient également à prévoir en matière de stockage de l’eau dans les sols. Ces chiffres sont avancés par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), dans un rapport publié le 8 septembre.
« Les données de ce rapport démystifient l’idée selon laquelle la conservation de la nature et la production alimentaire mondiale sont un jeu à somme nulle », explique Bruno Oberle, le directeur général de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Dans un rapport publié le 8 septembre, l’organisation met en avant les nombreux bénéfices qui pourraient découler de l’adoption généralisée de pratiques agricoles durables. Selon le document, une augmentation annuelle de 0,4 % de la teneur en carbone dans les sols agricoles chaque année, comme le promeut l'initiative 4 pour 1000, d’ici à 2050, profiterait très…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil