CEPP, les obligations ne sont atteintes qu’à hauteur de 15 % en 2019

Le dispositif de certificats d’économie de produits phytopharmaceutiques peine à décoller. Le bilan des actions déclarées pour 2019, publié le 22 octobre par le ministère de l’Agriculture, révèle que le taux de couverture des obligations à atteindre en 2021 n’atteint que 15 %. Le biocontrôle et les variétés résistantes demeurent les actions les plus plébiscitées.
Le ministère de l’Agriculture a publié au Bulletin officiel du 22 octobre 2020 le bilan, pour 2019, de la mise en oeuvre du dispositif de certificats d’économie de produits phytopharmaceutiques (CEPP). Au moment de la publication de ce bilan, 1 070 distributeurs étaient engagés dans le dispositif, pour un total de 16,6 millions d’obligations de certificats à atteindre en 2021 par la mise en place d’actions standardisées.

2,5 millions de certificats obtenus par 413 distributeurs

Pour 2019, quatrième campagne de déclaration d’actions, le taux de couverture des obligations à atteindre en 2021 est de 15 % pour l’ensemble des obligés,…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil