CEPP, neuf actions standardisées viennent compléter le dispositif

Un arrêté publié fin décembre 2022 au Bulletin officiel du ministère chargé de l’agriculture actualise la liste des actions standardisées d’économie de produits phytopharmaceutiques donnant droit à des certificats. Neuf nouvelles fiches-actions et de nombreuses références commerciales sont ajoutées.
T1 ; blé ; fongicides ; résistances ; pesticides ; CNDAspe ; CEPP
Crédit photo : Arvalis-Institut du végétal

L’arrêté du 23 décembre 2022, publié au BO du 29 décembre, modifie les actions standardisées d’économie de produits phytopharmaceutiques donnant droit à des certificats. Il ajoute neuf nouvelles actions au dispositif des CEPP :
– action 2022-112 : Désherber les cultures tropicales au moyen d’un outil de désherbage mécanique (action spécifique pour les cultures d’outre-mer) ;
– action 2022-113 : Utiliser un matériel de désherbage mécanique spécifique aux cultures tropicales via une prestation (action spécifique pour les cultures d’outre-mer) ;
– action 2022-114 : Lutter contre les adventices au moyen du paillage biodégradable en conditions tropicales (action spécifique pour les cultures d’outre-mer) ;
– action 2022-115 : Maîtriser les adventices sur les cultures tropicales par l’utilisation de plantes de service (action spécifique pour les cultures d’outre-mer) ;
– action 2022-116 : Mettre en place un piège mécanique pour lutter contre les campagnols ;
– action 2022-117 : Contrôler le stock grainier pour réduire la pression des adventices en collectant les menues pailles au moyen d’un équipement lors de la moisson ;
– action 2022-118 : Réduire les traitements phytopharmaceutiques en introduisant des nématodes entomopathogènes ;
– action 2022-119 : Réduire le nombre de traitements au moyen de variétés de tournesol assez résistantes aux bioagresseurs ;
– action 2022-120 : Réduire l’usage des produits phytopharmaceutiques par la diversification des cultures dans les systèmes de production annuelle. Cette action est évaluée selon une méthodologie dédiée, publiée le 22 décembre 2022. Les organismes stockeurs doivent proposer à la collecte une grande diversité d’espèces et promouvoir cette diversification. L’action concerne notamment les espèces suivantes : alpiste, avoine, blé dur, blé tendre, colza, épeautre, fèves et féveroles, lentilles, lin oléagineux, lupin, maïs, méteil, millet, orge, pois, pois chiche, riz, sarrasin, seigle, soja, sorgho, tournesol et triticale.

Ajout de nombreuses références commerciales

L’arrêté actualise par ailleurs les références commerciales pour de nombreuses actions CEPP : fiches 2020-007, 2021-008, 2020-009, 2022-011, 2021-013, 2017-016, 2019-018, 2017-023, 2017-028, 2020-038, 2018-043, 2018-047, 2018-049, 2021-052, 2019-053, 2019-056, 2020-062, 2020-064, 2020-065, 2020-073, 2020-077, 2020-079, 2020-083, 2021-087, 2021-088, 2021-091, 2021-103, 2022-104 et 2022-111.

L’action 2017-016 (Accompagner l’exploitant agricole pour le déclenchement des traitements anti-mildiou sur vigne au moyen d’un OAD de prévision et de conseil tracé à la parcelle) est désormais généralisée à l’ensemble des traitements de la vigne.
L’action 2017-020 (Diminuer l’usage d’herbicides conventionnels au moyen d’un herbicide défanant et dessicant de biocontrôle) vise désormais également les produits utilisables pour le désherbage des cultures ornementales.

Enfin, les actions 2022-029, 2018-047, 2020-065, 2022-067, 2020-079, 2021-091, 2021-092 et 2022-104 voient leur fin de validité fixée au 31 décembre 2022.

Autres articles du fil

Sumi Agro étoffe ses équipes terrain

26 janvier 2023
La société Sumi Agro prévoit l’embauche de trois personnes sur le terrain d’ici au 1er septembre 2023 : deux dans le Centre Ouest et une dans le Nord Est. Les recrutements sont en...