Charte des riverains, les discussions s’accélèrent dans le Vaucluse

Le Vaucluse n’a pas encore mis en place sa charte pour la protection des riverains vis-à-vis des produits phytosanitaires. La Chambre d’agriculture doit valider le texte le 9 novembre. Après ce chantier, les OPA vont reprendre un travail engagé sur les accords de bon voisinage dépassant le thème des pesticides et lancer un GIEE. Explications.
Lors de la conférence de rentrée des chambres d’agriculture, le Vaucluse était présenté comme l’un des sept départements à ne pas avoir engagé une charte entre les utilisateurs de produits phytosanitaires et les riverains. « Nous avions au départ le projet d’une charte plus large que les pesticides, explique Sophie Vache, présidente de la FDSEA du département. Nous l’avons démarré en 2019 mais les discussions ont été stoppées par le Covid. » Sur la partie phytosanitaire, les acteurs agricoles ont utilisé les délais accordés par l’administration qui a autorisé les baisses de distance de sécurité si…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil