Climat, alimentation, territoires, les priorités d’Intercéréales pour 2025

La filière céréalière, une filière de solutions : tel est le message adressé par les représentants d'Intercéréales, à l'occasion de l'assemblée générale de l'interprofession le 25 novembre, en présence du ministre de l'Agriculture. Une ambition qui se retrouve dans le contrat adopté pour la période 2022-2025.
Intercéréales
Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture (centre) et Jean-François Loiseau, président d'Intercéréales (droite), lors de l'assemblée générale de l'interprofession, le 25 novembre à Paris.
« Tout va bien ! » Le président d'Intercéréales, Jean-François Loiseau l'a assuré, à l'issue de l'assemblée générale de l'interprofession, le 25 novembre, la première depuis sa fusion avec Passion Céréales et France Export Céréales. « Nous avons validé la trajectoire engagée depuis plusieurs années, à savoir d'installer une gouvernance forte et durable », poursuit le président de l'interprofession. À cette occasion, les grandes lignes du contrat d'actions pour la période 2022-2025, en cours de construction, ont été présentées. Le texte, qui devrait être adopté l'année prochaine, porte l'idée que la filière céréalière est une filière de…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil