Collecte mutualisée, directions renouvelées : bilan d’un an de fusions avec la CAPL

Un an après la fusion avec Céréalis et Terroirs du Sud, la CAPL (Coopérative Agricole Provence-Languedoc) s’impose comme le leader coopératif sur le Sud-Est. Évolution des équipes de direction des filiales, mutualisation des outils de collecte avec Natura’pro, maintien de la vente en santé végétale, crise économique, Aline Gasser, la directrice générale de la CAPL témoigne.

Référence-agro.fr : Quel bilan dressez-vous de la fusion actée il y a un an avec Céréalis et Terroirs du Sud ?

Aline Gasser : « Le groupe CAPL se porte bien. Ces derniers mois, ainsi que les prochains, sont ceux de la stabilisation, notamment de nos filiales. En quelques années seulement, le chiffre d’affaires du groupe a presque doublé pour atteindre 120 M€. Cette stabilisation passe par des évolutions dans les directions, mais toujours avec essentiellement des personnes qui appartiennent déjà au groupe ou à notre environnement. En juillet 2019, Frédéric Baeza a pris ses fonctions de directeur général de la SAS Le Panier…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil